18 septembre 2018

Question écrite N° 12258 du 18/09/18 - Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé - Pratique de l'ostéopathie

 

M. Olivier Falorni attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la délivrance d'appareillage du type prothèses-orthèses orthopédiques. La loi en vigueur à ce jour impose que, pour exercer le métier d'orthopédiste-orthésiste et délivrer des appareillages de série et sur mesure, il faut être diplômé. Alors que l'on assiste à une augmentation des dépenses publiques pour certains appareillages, leur inquiétude, face à la possibilité de publication d'un arrêté qui permettrait à des employés de prestataires de matériel médical, non diplômés et formés en quelques heures, d'être habilités à la délivrance de ce type d'appareillage, grandit. Cette formation courte qui en découlerait, entraînerait de nombreuses difficultés, telles que la mise en danger des patients par une inaptitude à une prise en charge globale, la mise en péril de la profession d'orthopédiste-orthésiste, la mise en danger des écoles qui forment des professionnels de santé, avec un référentiel inscrit au RNCP de niveau III, sans oublier l'impact sur le budget de la sécurité sociale, en raison de méconnaissance des usages et des effets secondaires indésirables, liés à une mauvaise prise en charge ou une mauvaise délivrance de l'appareillage. Toutes ces situations seraient un préjudice pour les patients et pour les orthopédistes-orthésistes diplômés, puisqu'elles vont à l'encontre de la loi actuelle. Elle lui demande donc quelle est la position du Gouvernement sur l'opportunité de laisser des non-professionnels de santé se former au métier de l'appareillage.

17 septembre 2018

Maltraitance animale :

 

"Seules des images permettent des procès"

 L’Élu de Charente-Maritime a réagi alors que s'est ouvert à Pau le procès d'employés de l'abattoir de Mauléon, accusés de maltraitance animale

 

 

15 septembre 2018

Sud Ouest - 15/09/2018
Sud Ouest - 15/09/2018

14 septembre 2018

J’ai été heureux et honoré de signer la préface du livre « Docteur, rendez moi ma liberté » écrit par le docteur Yves de Locht, un médecin belge qui accepte depuis des années, en toute légalité, de pratiquer l’euthanasie. C’est le témoignage humaniste d’une vie consacrée à la vie des autres. A ces vies qui, parfois, ne deviennent plus que d’atroces survies. C’est le témoignage admirable d’un médecin qui écoute et qui répond à ceux qui n’en peuvent plus de ne pas partir. C’est le témoignage humble et lucide d’un médecin qui ne donne pas de leçons mais des soins, du premier au dernier. Ce « dernier soin » dont il parle avec beaucoup d’humanité. Yves de Locht se définit comme un « petit docteur ». Il est en réalité un grand soignant. Et j’ai la conviction que la force de son témoignage fera avancer en France la conquête de notre Ultime liberté.

9 septembre 2018

Fêtes des associations de l'île de Ré. Rivedoux, le 9 septembre 2018
Fêtes des associations de l'île de Ré. Rivedoux, le 9 septembre 2018

8 septembre 2018

Fête du Collectif des associations à Villeneuve-les-Salines

1er septembre 2018

Cérémonie d'hommage à Léonce Vieljeux. La Rochelle, le 1er septembre 2018
Cérémonie d'hommage à Léonce Vieljeux. La Rochelle, le 1er septembre 2018

31 août 2018

Inauguration de la Foire exposition de La Rochelle

Proposition de loi donnant le droit à une fin de vie libre et choisie

Le journal de votre Député numéro 6.pdf
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

Abonnez-vous

à la lettre d'information

12ter, rue Villeneuve

17000 LA ROCHELLE

 

Tél. : 05.46.07.34.00

Fax. : 05.46.07.34.56

  ofalorni@assemblee-nationale.fr

 

du mardi au vendredi

de 9h à 12h et de 14h à 17h