20 décembre 2012

BTS comptabilité du Lycée Dautet :

La mobilisation a payé


Aujourd’hui, le Conseil Académique de l’Education Nationale (CAEN) réuni à Poitiers, a annoncé la suspension du transfert du BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (CGO) du Lycée Dautet de La Rochelle vers le lycée Audouin-Dubreuil de Saint-Jean-d’Angely.


Je me réjouis de cette décision faisant suite à ma rencontre hier avec le Ministre de l’Education nationale, Vincent PEILLON qui a entendu et pris en compte les arguments que je lui ai exposés. Il n’y avait aucune logique ni pédagogique ni territoriale dans cette décision pour un BTS qui existe depuis 25 ans à La Rochelle et qui connait un réel succès.


J’estime que la mobilisation des professeurs et des lycéens a été exemplaire et je tiens à leur rendre hommage.

19 décembre 2012

Le PAPI de l'agglomération rochelaise labélisé


Aujourd’hui, 19 décembre 2012, la Commission Mixte Inondation (CMI) s’est réunie au pour examiner le Programme d’Action de Prévention des Inondations (PAPI) de l’Agglomération de La Rochelle.


Olivier FALORNI tient des députés qu’il avait sollicités la semaine dernière et qui siègent au sein de la CMI, une très bonne nouvelle pour le territoire. En effet, ses collègues parlementaires lui ont assuré que le PAPI de l’Agglomération a reçu, par la commission, un avis favorable à sa labélisation, même si certaines réserves ont été formulées.


Le PAPI est l’outil de contractualisation entre l’État et les collectivités territoriales qui permet la mise en oeuvre d’une politique globale de protection, pensée à l’échelle du bassin de risque. Ce document permet également d’obtenir les financements croisés des différents partenaires locaux (Région, Département, communes) et de l’Etat qui assure 40% des charges du programme.


Une fois le PAPI labélisé, les travaux de protection des côtes pourront débuter sur l’Ile de Ré et sur le littoral de l’agglomération.

Travaux sur la ligne Nantes-Bordeaux
Des investissements pour l’avenir


Vendredi dernier s’est tenue en Préfecture de Vendée une réunion de présentation des travaux prévus en 2013 sur la ligne Nantes-Bordeaux.


Enfin des travaux ! Ils ne se feront pas sans conséquence, horaires en particulier, pour les usagers, mais ils sont aujourd’hui indispensables.


Certains composants sur cette ligne ont plus d’un siècle, les traverses entre La Roche-sur-Yon et La Rochelle datent de 1950 ! Le combat pour le maintien de cette ligne marque donc une première victoire avec les 2 millions d’euros de travaux prévus pour 2013. Nous tenons à saluer cet investissement. Nous serons vigilants quant à la suite qui y sera donnée, notamment pour ce qui concerne le maintien de la double voie. Ces travaux 2013 ont pour objectif de se donner une perspective. C’est une nécessité au regard de la vétusté de cette ligne et du challenge que représente sa modernisation. Nous veillerons particulièrement à ce que des études poussées soient menées afin d’assurer un service public de qualité et un avenir à cette ligne.


C’est pourquoi, à la veille du comité de pilotage de l’étude en cours sur la modernisation de la ligne qui doit se tenir à La Rochelle le 19 décembre, nous tenons à réaffirmer notre volonté de voir cet axe se développer afin de promouvoir un mode de transport plus respectueux de l’environnement. Cette ligne, très fréquentée par les TER et TET, est le chaînon qui permet de rapprocher nos départements, nos régions.


C’est par la diversité des modes de transport qu’on répondra au développement de nos territoires et aux exigences environnementales

 

Hugues FOURAGE

Député-Maire de Fontenay-le-Comte

5ème circonscription de la Vendée


Sylviane BULTEAU

Conseillère générale de la Vendée

Députée

5ème circonscription de la Vendée

 

Olivier FALORNI

Député

1ère circonscription de la Charente-Maritime

17 décembre 2012

Transfert de la section BTS comptabilité du lycée Dautet de La Rochelle vers Saint-Jean-d'Angely :

une décision incompréhensible !


Dès le 10 décembre, Olivier FALORNI a alerté par courrier le Directeur Académique, Guy STIEVENARD puis devant l’urgence de la situation a adressé un courrier à Vincent PEILLON, Ministre de l’Education nationale, le 11 décembre, sur la décision envisagée de transférer la section BTS CGO (Comptabilité et Gestion des Organisations) du lycée Jean Dautet au profit du lycée de Saint-Jean-d’Angely.


Cette décision, si elle était entérinée le 20 décembre prochain est incompréhensible. En effet, cette filière qui existe depuis 25 ans à la Rochelle est un succès avec un taux de réussite se situant entre 95 et 100% contre 60 à 70% pour le reste de l’Académie et compte deux tiers d’étudiants issus de l’Agglomération rochelaise.


Ce BTS est reconnu attractif et performant.La réussite de ce diplôme permet aux élèves de trouver un travail rapidement et, pour le tiers des plus performants, de poursuivre leurs études avec succès.


Vient s’ajouter l’inquiétude des experts comptables qui recrutent leurs stagiaires et/ou futurs employés au sein de cette filière. L’attractivité ne sera pas la même à Sain-Jean-D’Angely qui compte 6 cabinets contre 81 au sein de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle.


Le questionnement sur la pertinence de cette décision, si elle est effectivement envisagée, est légitime et porterait un coup aux professeurs qui depuis 25 années font de ce diplôme une réussite ainsi qu’aux élèves fortement pénalisés.
Dès demain, le député rencontrera le Ministre à l’Assemblée pour évoquer la situation.

5 décembre 2012

OLIVIER FALORNI A RENCONTRÉ MANUEL VALLS


Olivier FALORNI a rencontré ce jour, le 5 décembre 2012, le Ministre de l'Intérieur, Manuel VALLS, pour l'interpeller à propos de la caserne Mangin et de la construction du futur commissariatde La Rochelle.


Comme aucune réunion entre le Ministre et les acteurs locaux n'est prévue dans les semaines à venir, le Député a souhaité entendre le Ministre sur ce sujet.


Manuel VALLS lui a confirmé que le montage financier et juridique initialement fixé n'est pas abandonné et que le dossier suit son cours.


Ce fut l’occasion pour Olivier FALORNI de réaffirmer sa volonté de voir aboutir ce projet ambitieux qui répond à la fois à l'attente des citoyens et à celle des personnels des forces de police.

4 décembre 2012

Olivier FALORNI en compagnie d’Alain CHEMINET.
Olivier FALORNI en compagnie d’Alain CHEMINET.

Une visite à la prison de Saint-Martin


Olivier FALORNI a visité, le 3 décembre 2012, la maison d’arrêt de Saint-Martin-de-Ré en présence du directeur de l’établissement, Monsieur Alain CHEMINET.

Le Député a pu ainsi témoigner de son soutien à l’équipe de direction et aux surveillants qui accomplissent au quotidien une mission essentielle pour la société.

 

A ce titre, Olivier FALORNI sera attentif aux conditions de travail des agents de l'administration pénitentiaire et aux conditions d'incarcération des détenus. Il s’adressera très prochainement à la Garde des Sceaux pour lui demander de réactiver le plan de restructuration de l’établissement.

23 novembre 2012

L'Italie, un lien fort


Olivier FALORNI a été nommé récemment Vice-Président du groupe d’amitié parlementaire France-Italie.

A ce titre il a reçu mercredi au Palais Bourbon, en présence du Président de l’Assemblée nationale et des membres du Bureau de ce groupe d’amitié, le Président de la République Italienne Giorgio NAPOLITANO.

Olivier FALORNI a confié que « c’est un honneur pour moi de pouvoir rencontrer le Président de la République Italienne, pays qui a vu naître et grandir mes ancêtres ».

Les groupes d’amitié constituent un instrument privilégié de la politique de relations internationales de l'Assemblée et l'un des relais parlementaires de la politique étrangère de la France.

21 novembre 2012

CFE et CVAE : quel avenir ?


Olivier FALORNI a adressé ce jour un courrier à Monsieur Pierre MOSCOVICI, Ministre de l’Economie et des Finances, dans lequel il lui fait part de ses interrogations sur le remplacement de la  taxe professionnelle par la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE).

Il s’inquiète de l’augmentation importante de la CFE, jusqu’à 130%, qui fragilise les petites entreprises et de l’accroissement de la dette de l’Etat par ce dispositif en vigueur depuis janvier 2010.

C’est pourquoi il a interrogé Monsieur le Ministre sur les mesures envisagées pour permettre aux communes d’établir une fiscalité n’engendrant pas un affaiblissement des capacités des entreprises à investir.

19 novembre 2012

Pour un désherbage sans gaspillage


Olivier FALORNI a adressé ce jour un courrier à Madame Geneviève FIORASO, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, dans lequel il lui fait part de la situation à la bibliothèque universitaire de La Rochelle à la suite des opérations de désherbage dans les rayons.

Il l’informe de l’incompréhension des étudiants qui s’étonnent de voir jeter des livres bien que ceux-ci auraient pu leur être remis.  Alors que le budget des universitaires est très restreint, le don de ces livres, ou la vente à un prix symbolique, permettrait  d’étoffer leur bibliothèque à moindre coût.

Olivier FALORNI regrette par ailleurs que cette situation ait engendré des tensions entre le personnel de la bibliothèque et les étudiants.

C’est pourquoi il a interrogé, ce jour, Madame la Ministre sur la mise en place de procédures qui permettraient aux bibliothèques universitaires de proposer facilement aux usagers les ouvrages dont elles souhaitent se séparer.

23 octobre 2012

Intervention auprès de Frédéric CUVILLIER, Ministre des transports, de la Mer et de la Pêche

 

Olivier FALORNI, député de la Charente-Maritime, interrogera demain Frédéric CUVILLIER, Ministre des Transports, de la Mer et de la Pêche lors de son audition par la Commission du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire.

 

Ses questions porteront sur l’avancée du dossier de l’autoroute A831, sur le problème de la sécurité maritime et du départ du remorqueur Abeille-Languedoc du port de La Rochelle et sur le projet de création du parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et des Pertuis Charentais.

18 octobre 2012

Le Député devant la Banque de France en compagnie des salariés
Le Député devant la Banque de France en compagnie des salariés

Banque de France en danger


Après les avoir reçus à sa permanence et déposé une question écrite interpellant le gouvernement sur le projet de restructuration de la Banque de France, Olivier FALORNI s’est rendu ce jour au rassemblement des salariés en lutte, devant la succursale de La Rochelle.

Dans la continuité de son soutien, il va aujourd’hui même adresser un courrier au Ministre de l’Economie et des Finances ainsi qu’au Gouverneur de la Banque de France. Il est en effet impérieux de mettre un coup d’arrêt à tout projet conduisant à la fermeture d’implantations locales.

Il rappelle que 40 caisses sont menacées sur le territoire national dont celle de La Rochelle et les bureaux d’accueil de Rochefort et Saintes.

Alors que dans la conjoncture économique et sociale actuelle, l’accompagnement des personnes endettées et des entreprises en difficulté est primordial, cette décision est incompréhensible.

10 octobre 2012

Ma position sur le Traité Européen (TSCG)

 

Madame, Monsieur,


Vous avez été nombreux à m’interpeller par courriers et par mails au sujet du Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance au sein de l’Union économique et monétaire (TSCG) en me demandant de ne pas voter ce texte.
Comme vous le savez, la presse ayant déjà fait écho de ma prise de position, je ne l’ai pas approuvé et j’ai choisi l’abstention lors du vote à l’Assemblée Nationale, le mardi 9 octobre.
Il ne m’était en effet pas possible de donner ma voix à un traité dont j’avais dit, pendant les campagnes présidentielles et législatives, qu’il n’était pas satisfaisant et qu’il devait être impérativement renégocié. Il n’a pas pu l’être et en conséquence, je ne pouvais pas voter pour, sans renier la cohérence que je m’efforce de donner à mes choix politiques.
Par ailleurs, je considère que ce traité, sans nier le problème de l’endettement des Etats et la nécessité du sérieux budgétaire dans les décisions gouvernementales, est une thérapie de choc qui risque de tuer le malade dans cette période de crise profonde. Cela peut avoir comme conséquences néfastes, de casser encore plus la croissance (voire de générer la récession), de renforcer la désespérance sociale et d’accentuer la coupure profonde entre les peuples et cette belle idée qu’est l’Europe.
Je me suis néanmoins abstenu, car je voulais toutefois souligner et encourager l’obtention par le Président de la République d’un volet croissance qui marque, même s’il reste encore modeste, une volonté d’infléchir la politique européenne actuelle en faveur d’une stratégie de relance économique et d’harmonisation sociale.
Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.


                                   Olivier FALORNI

8 octobre 2012

Crédit Immobilier de France : le député rencontre les salariés

 

Olivier FALORNI s’est rendu ce jour, à l’agence rochelaise du Crédit Immobilier de France, à la rencontre des salariés. Il leur a adressé son plus vif soutien et a remis au directeur de l’agence, une lettre qu’il a fait parvenir à Monsieur Pierre MOSCOVICI, Ministre de l’Economie et des Finances.

 

Il a exprimé son étonnement de voir un établissement rentable avec une forte demande de crédits, ne plus avoir l’autorisation d’en distribuer de nouveaux. Avant la fin de l’année, les emplois des commerciaux du groupe seront très fortement menacés ; à plus long terme, les 2.500 salariés du groupe seront sacrifiés.

 

Prêteur historique en direction des ménages les plus modestes, la disparition programmée du Crédit Immobilier de France, créé un problème social majeur.

 

Il demande donc au gouvernement de surseoir à sa décision, de préciser rapidement sa position, d’entendre tous les acteurs concernés et d’accorder au Crédit Immobilier de France, un délai de trois mois afin de permettre à ses dirigeants et partenaires d’avancer des propositions concrètes pour sortir le CIF de la crise.

19 septembre 2012

Crédit Immobilier de France :
l’accession à la propriété des plus modestes, en péril

 

Olivier FALORNI a adressé son soutien aux salariés rochelais du Crédit Immobilier de France (CIF), non épargnés par la crise qui secoue actuellement cet établissement.

 

De part la dégradation de sa note par l’agence Moody’s, le CIF ne peut plus lever de fonds sur les marchés financiers et puisent donc dans ses réserves pour financer les prêts immobiliers.

 

Il a exprimé son étonnement de voir un établissement rentable (6 millions d’euros de résultat net au 1er semestre pour le Sud-Ouest), avec une forte demande de crédits, ne plus avoir l’autorisation d’en distribuer de nouveaux. Avant la fin de l’année, ce sont les emplois des commerciaux du groupe qui sont très fortement menacés ; à plus long terme, les 2.500 salariés du groupe sacrifiés.

 

Prêteur historique en direction des ménages les plus modestes, la disparition programmée du Crédit Immobilier de France, lié au mouvement HLM, crée un problème social majeur. Ce sont 200.000 constructions en accession à la propriété en moins pour les demandeurs et autant pour les professionnels du bâtiment.

 

Il demande donc au gouvernement de surseoir à sa décision, de préciser rapidement sa position et d’accorder au Crédit Immobilier de France, un délai de trois mois afin de permettre à ses dirigeants et partenaires d’avancer des propositions concrètes pour sortir le CIF de la crise, accélérée par les normes européennes en vigueur.

12 septembre 2012

Fermeture des locales de France 3 : une décision lourde de conséquences

 

Olivier FALORNI a adressé ce jour un courrier à Madame Aurélie FILIPETTI, Ministre de la Culture et de la Communication, dans lequel il exprime ses regrets, concernant la décision annoncée, de la fermeture des antennes locales de France 3 Sud-Ouest, pendant les vacances scolaires, afin de réaliser 700.000 € d’économie.

 

Concevant les difficultés économiques auxquelles est confronté l’audiovisuel public et exprimant ses craintes quant aux conséquences d’une telle décision, il s’interroge sur les choix stratégiques de la direction de France Télévision semblant préparer le terrain d’une suppression pure et simple des journaux de proximité.

 

Faisant référence à un sondage CSA dans lequel 84% des français comptent sur les chaînes de télévision locales pour s’informer, il regrette que France 3, pionnière en matière d’information de proximité, n’assure plus, de fait, la continuité du service public.

 

Il demande donc que les décideurs concernés reviennent sur ce choix.

4 septembre 2012

Rentrée des classes : Retour aux sources pour le député Olivier Falorni

 

 

Mardi 4 septembre, à l’occasion de la rentrée scolaire, Olivier Falorni, député de la Charente-Maritime, s’est rendu dans deux établissements de sa circonscription.

 

A l’école du Treuil des Filles de Lagord, victime d’un incendie le 29 juillet dernier, le député, accompagné du maire Jean-François Douard, et de Jean-Pierre le Henaff, adjoint à l’enfance et à l’éducation, a pu constater que la rentrée s’est déroulée sans encombre. Grâce à la mobilisation du personnel, des enseignants, de la municipalité et des parents d’élèves, les enfants ont pu, dès ce matin, commencé à étudier normalement.

 

Il s’est ensuite rendu au groupe scolaire Beauregard à La Rochelle. Accompagné du directeur, Pierre-Olivier Toinon et du représentant de l’Inspection académique, il a visité toutes les classes de cette école où le député a passé une grande partie de sa scolarité. Il s’est notamment intéressé à la section d’intégration consacrée aux jeunes sourds et malentendants, dont il a soutenu le maintien l’année dernière.

 

Il a assuré tous les personnels et les parents d’élèves rencontrés, de sa vigilance concernant les moyens mis à disposition de l’éducation, « grande priorité » du nouveau gouvernement.

Rapport sur les conditions       d'abattage dans les abattoirs

Le journal du Député numéro 5.pdf
Document Adobe Acrobat 3.4 MB

Abonnez-vous

à la lettre d'information

12ter, rue Villeneuve

17000 LA ROCHELLE

 

Tél. : 05.46.07.34.00

Fax. : 05.46.07.34.56

  ofalorni@assemblee-nationale.fr

 

du mardi au vendredi

de 9h à 12h et de 14h à 17h