29 juillet 2016

Le Parisien - 28 juillet 2016
Le Parisien - 28 juillet 2016

28 juillet 2016

OLIVIER FALORNI : "La loi de 1905 est sacrée mais un concordat avec l'islam est peut-être souhaitable"

 

 Après le meurtre du prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray, la question de l'encadrement de la formation des imams se pose selon Olivier Falorni.

 

Voir la vidéo

27 juillet 2016

Sud Ouest - 27 juillet 2016
Sud Ouest - 27 juillet 2016
Phare de Ré - 27 juillet 2016
Phare de Ré - 27 juillet 2016

26 juillet 2016

6ème édition du festival Classique au port. Lagord, le 25 juillet 2016.
6ème édition du festival Classique au port. Lagord, le 25 juillet 2016.

Question écrite n°98041 du 26/07/2016 - Madame la Ministre de l’Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Instruction à domicile 

M. Olivier Falorni attire l'attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur l'instruction en famille. Par le biais d'un amendement gouvernemental au projet de loi relatif à l'égalité et à la citoyenneté, l'article L. 131-10 du code de l'éducation a été modifié. Cette modification a pour ambition de mieux garantir à chacun le plein respect du droit à l'éducation, dans un mode d'instruction adapté aux valeurs de la République et protégeant les enfants. Ainsi l'article L. 131-10 est complété de telle sorte qu'il est introduit une obligation de contrôle dont le lieu et les modalités sont choisis par l'État. Les parents ayant fait le choix d'instruire leurs enfants en famille ont été nombreux à exprimer leurs inquiétudes face à ce projet. Les familles concernées redoutent qu'un choix défavorable à leur enfant soit opéré sans qu'elles ne puissent s'y opposer. Il lui rappelle que depuis 1998, la volonté du législateur a été que le contrôle se déroule à l'endroit où l'enseignement de l'enfant a lieu. De fait, les nouvelles dispositions peuvent entraîner un préjudice certain puisque le matériel pédagogique est au domicile des parents, emplacement qui constitue pour l'enfant le lieu habituel de l'instruction, à l'instar de l'école pour les enfants scolarisés dans un établissement. De plus, le déplacement entraînera un coût non négligeable dans certaines zones ou pour certaines familles aux revenus modestes. Enfin, Les familles ne s'opposent pas au contrôle mais à ses modalités. Dans ce contexte, il souhaiterait qu'elle lui apporte des éclaircissements s'agissant de ses intentions précises sur les modalités pratiques du renforcement de ce nécessaire contrôle de l'enseignement délivré en famille.

Question écrite n°98002 du 26/07/2016 - Madame la Ministre de la Culture et de la Communication - Financement des radios associatives.

M. Olivier Falorni attire l'attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur l'instruction en famille. Par le biais d'un amendement gouvernemental au projet de loi relatif à l'égalité et à la citoyenneté, l'article L. 131-10 du code de l'éducation a été modifié. Cette modification a pour ambition de mieux garantir à chacun le plein respect du droit à l'éducation, dans un mode d'instruction adapté aux valeurs de la République et protégeant les enfants. Ainsi l'article L. 131-10 est complété de telle sorte qu'il est introduit une obligation de contrôle dont le lieu et les modalités sont choisis par l'État. Les parents ayant fait le choix d'instruire leurs enfants en famille ont été nombreux à exprimer leurs inquiétudes face à ce projet. Les familles concernées redoutent qu'un choix défavorable à leur enfant soit opéré sans qu'elles ne puissent s'y opposer. Il lui rappelle que depuis 1998, la volonté du législateur a été que le contrôle se déroule à l'endroit où l'enseignement de l'enfant a lieu. De fait, les nouvelles dispositions peuvent entraîner un préjudice certain puisque le matériel pédagogique est au domicile des parents, emplacement qui constitue pour l'enfant le lieu habituel de l'instruction, à l'instar de l'école pour les enfants scolarisés dans un établissement. De plus, le déplacement entraînera un coût non négligeable dans certaines zones ou pour certaines familles aux revenus modestes. Enfin, Les familles ne s'opposent pas au contrôle mais à ses modalités. Dans ce contexte, il souhaiterait qu'elle lui apporte des éclaircissements s'agissant de ses intentions précises sur les modalités pratiques du renforcement de ce nécessaire contrôle de l'enseignement délivré en famille.

21 juillet 2016

 

"CARTE DES FESTIVALS"

 

avec Olivier FALORNI 

 

Voir la vidéo

 

 OLIVIER FALORNI : "Daesh perd du terrain  géographiquement, militairement et    financièrement"

 

 

Mis en place depuis le 16 novembre, après avoir auditionné une soixantaine de personnes et s'être rendue dans plusieurs pays, la mission d'information sur les moyens de Daesh a remis son rapport ce mercredi à Claude Bartolone. Olivier FALORNI, député (Parti radical de gauche) et membre de cette mission, en a commenté les grandes lignes, sur notre plateau

 

Voir la vidéo

21 juillet 2016

Ré à la Hune a rencontré le Député de La Rochelle-île de Ré, comme chaque année à pareille époque, pour faire un point sur son activité parlementaire et son actualité. Cette interview a eu lieu le 11 juillet donc quelques jours seulement avant le nouveau drame terroriste de Nice.

Lire la suite

20 juillet 2016

Phare de Ré - 20 juillet 2016
Phare de Ré - 20 juillet 2016

17 juillet 2016

Cérémonie d'hommage aux victimes de crimes racistes et antisémites du régime de Vichy. La Rochelle, le 17 juillet 2016.
Cérémonie d'hommage aux victimes de crimes racistes et antisémites du régime de Vichy. La Rochelle, le 17 juillet 2016.

15 juillet 2016

OLIVIER FALORNI : "Nous n'empêcherons pas des attentas"

 

Invité RTL - Le Député de la Charente-Maritime, membre de la commission parlementaire d'enquête contre le terrorisme, a réagi après l'attentat qui a coûté la vie à 84 personne à Nice, le 14 juillet.

 

Voir la vidéo

14 juillet 2016

Fête nationale. La Rochelle, le 14 juillet 2016.
Fête nationale. La Rochelle, le 14 juillet 2016.

13 juillet 2016

OLIVIER FALORNI : "Il y a eu un échec des renseignements"

 

 Olivier Falorni pointe l'éparpillement et la concurrence des services de renseignement, comme des causes probables de leurs dysfonctionnements

 

Voir la vidéo

Le journal du Député n°4.pdf
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

Abonnez-vous

à la lettre d'information

12ter, rue Villeneuve

17000 LA ROCHELLE

 

Tél. : 05.46.07.34.00

Fax. : 05.46.07.34.56

  ofalorni@assemblee-nationale.fr

 

du mardi au vendredi

de 9h à 12h et de 14h à 17h